Discutons des valeurs du projet Cozy, autour du Cozy Manifesto

Bonjour,

Un certain nombre de valeurs sont essentielles pour le projet Cozy. Nous, membres de la communautés, nous en avons une compréhension plus ou moins floue. Pour être plus au clair sur ce sujet important, j’ai décidé de rédiger un Manifeste / Manifesto qui explique pourquoi Cozy est important et ce qui le définit.

Ceci n’est qu’une pré-version, un brouillon avancé, que je vous soumets ici pour que nous en discutions.

J’ai voulu faire court, simplement une introduction et 7 principes, et aussi intemporel que possible, car ce texte a pour vocation de durer aussi longtemps que possible. Une fois finalisé, il sera publié sur notre site (probablement avec un présentation visant à animer ce texte par essence austère.

Le voici donc :


Manifeste Cozy

Introduction

Chaque jour, le numérique et la donnée occupent une place grandissante dans nos vies. Pour que les individus conservent leurs libertés dans ce nouveau contexte, il est essentiel de disposer de la maitrise de leurs données. Actuellement, les utilisateurs ont tendance à centraliser leurs données au sein de silos de données (le “Cloud”) opérés par des entreprises utilisant des logiciels sur lesquels les utilisateurs n’ont pas le contrôle. Chez Cozy Cloud, nous croyons que cette approche ne peut être que transitoire et que chacun a vocation à disposer de son propre domicile numérique pour y stocker ses données. L’ambition du projet de Cozy Cloud est de construire et diffuser un tel domicile numérique. À cet effet, voici notre manifesto :

Principes

  1. Cozy est un projet militant dont l’objectif est de rendre leurs données personnelles aux utilisateurs en leur fournissant une solution de domicile numérique
  2. Cozy est une solution décentralisée qui se présente en alternative aux géants de l’Internet qui ont pour modèle d’affaire la monétisation des données personnelles reposant sur le profilage des utilisateurs.
  3. Cozy est un logiciel libre, seul garant de la confiance que je peux lui accorder.
  4. Cozy est une solution qui doit toucher un large public et ne pas se limiter à une audience de convaincus, avec un design qui le rend simple et accessible à tous.
  5. Cozy existe au sein d’un écosystème favorable à toutes ses composantes, de l’utilisateur aux partenaires (marques, hébergeurs et développeurs) sans oublier l’organisation Cozy Cloud.
  6. Pour durer sur le long terme, l’organisation Cozy Cloud se doit d’être financièrement viable et doit donc disposer d’un modèle d’affaire efficace et éthique qui ne peut en aucun cas sacrifier la protection des données des utilisateurs.
  7. Chacun peut décider où ses données sont hébergées et déménager son Cozy sans être enfermé.

À vous de jouer !

Maintenant que vous l’avez lu, votre feedback est essentiel. Voici quelques questions auxquelles vous pourriez répondre pour améliorer ce manifeste :

  • Quelles sont les choses essentielles qui manquent dans ce manifeste ?
  • Quelles sont les choses qui ne sont que temporaires dans ce texte, et qui donc pourraient être retirées ?
  • Quelles sont les choses qui peuvent être mal comprises ?
  • Quelles sont les choses qui sont gênantes dans ce document ?

Je vous écoute !

–Tristan

Bonjour,
Créer un manifeste me semble être une bonne idée pour populariser cozy et donner à voir ce qui est défendu par le projet.

Je ne suis pas sûr de comprendre le point n°5 :

Cela ne semble peu compréhensible. Il s’agit là du seul point qui peut être mal compris. Un second questionnement est sur le modèle d’affaire, peut être est-ce un point temporaire. Le schéma économique est il créer ou a-t-il déjà une base ou un schéma “Version1” et la projection est sur une “V2” ?

En tous cas j’ai hate de voir sa publication. Dans l’attente bon courage à toutes et tous pour la V3v de Cozycloud.

1 Like

J’ai compris que Cozy ne favoriserai personne par rapport à d’autre.
Le point 5 est lié au 6. Il faudra bien trouver de l’argent qq part pour faire vivre toute cela. il va faloir trouver un financement et celui là est cadré en 5.
Par contre j’aurais mis le point 7 en 3, c’est le point qui me parle le plus.
Le point 4 pourrait descendre de position et se retrouver dernier. c’est un peu une condition sine qua non pour que le projet réussise.

1 Like

“Pour durer sur le long terme, l’organisation Cozy Cloud se doit d’être financièrement viable et doit donc disposer d’un modèle d’affaire efficace et éthique qui ne peut en aucun cas sacrifier la protection des données des utilisateurs.” Je partage totalement de sixième point qui doit permettre de garder le controle sur nos données. Je m’interroge néanmoins sur le modèle économique de l’organisation COZY, qui permettra à la fois une independance financière et une securisation des données des utilisateurs. Où placer le curseur ? Je pense que le bussiness plan à permis de faire ce choix.

Merci @Pentux pour le feedback !

Je voulais pointer le fait que Cozy, au délà d’être un logiciel Libre, est quelque chose qui doit profiter à l’ensemble d’un écosystème. On est au delà d’un rapport client/fournisseur ou communauté/utilisateur : il faut avoir conscience qu’il y a tout un écosystème impliqué et donc l’intérêt de chacun doit pouvoir s’exprimer.

Et merci aussi pour les encouragements !

–Tristan

typo : “la monétisation” je pense

  1. j’ajouterais l’idée de la récupération de ses données dans un format exploitable.

Je suis par ailleurs assez en phase avec ce manifesto.
Ce qui reste cependant source de questionnement pour moi, c’est la (non-)publicité de ce qui est fait avec les partenaires (par exemple Maif). j’imagine plein de bonnes raisons pour lesquelles on ne dévoile pas ce que l’organisation Cozy fait avec ses partenaires. je m’interroge (*) sur la nécessité de préciser des guide-lines pour ces activités - ou pas.

(*) au sens propre

Le fait qu’il soit libre est une garantie et non La garantie.
Cette garantie étant fortement impactée par les points 5 et 6.

Merci @Matlo !

Pas nécessairement. Il est trop tôt pour dire comment on va se comporter, mais on reconnait qu’il y a plusieurs parties prenantes dans le projet, et on les liste. Après, on va chercher un équilibre optimal entre toutes les parties, mais il faut déjà être conscient qu’elles existent.

Effectivement, le point 7 (choix du lieu d’hébergement) pourrait remonter en position 4.

Oui, le point 4 (UX et large public) est important, mais je le sens bien là où il est, ça définit ce que doit être Cozy pour atteindre le succès.

Les points 5 et 6 vont ensemble et pourraient se retrouver en dernier.

Merci beaucoup pour le feedback !

–Tristan

Très juste, du coup j’ai corrigé dans le post initial.

–T.

Excellentes questions, @Joo !

Je ne crois pas que Cozy soit obligé d’être transparent sur l’activité qu’elle a avec ses partenaires. Ca serait d’ailleurs impensable. Par contre, il est important que les utilisateurs soient rassurés sur le fait que leurs données ne finissent pas dans les mains de tiers. C’est l’objet du point 6, “en aucun cas sacrifier la protection des données des utilisateurs.”

–Tristan

Ne faudrait-il pas souligner l’indépendance entre le logiciel (en qui l’on a confiance pour gérer nos données) et le service qui l’héberge ?

J’ai eu une petite discussion ce weekend sur Cozy et mon pote me demandait en quoi j’avais plus confiance en Gandi ou OVH qu’en Apple et Google. Le point 3 (“Cozy est un logiciel libre, seul garant de la confiance que je peux lui accorder.”) a permis d’éclaircir les choses facilement mais disons que ce n’était pas immédiat.

@Alacool pourquoi avoir plus confiance en Gandi qu’en Google : à cause du modèle économique : celui de Google repose sur l’analyse de tes données afin de vendre des moyens de t’influencer. À l’opposé, les hébergeurs sont payés pour te rendre un service. Si on apprend qu’ils ont accédé à tes données, la confiance en leur service sera mise à mal et ils perdront des client⋅e⋅s.

Par ailleurs, indépendamment de la confiance en un tiers, il y a également la possibilité de choisir son hébergement. Si demain tu apprends que Google utilise des données personnelles pour te nuire, migrer chez un concurrent ne sera pas simple. Si tu perds confiance en l’hébergeur de ton Cozy, tu peux à tout moment déplacer ton serveur. Tu peux même l’héberger toi-même ou le faire héberger par un technophile en qui tu as confiance.

3 Likes

Quelques propositions de reformulation :

Pour que les individus conservent leurs libertés dans ce nouveau contexte, il est essentiel de disposer de la maitrise de leurs données.

« Pour que les individus conservent leurs libertés dans ce nouveau contexte, il est essentiel qu’ils aient la maitrise de leurs données. »

Actuellement, les utilisateurs ont tendance à centraliser leurs données au sein de silos de données (le “Cloud”) opérés par des entreprises utilisant des logiciels sur lesquels les utilisateurs n’ont pas le contrôle.

J’ajouterais : « , et qui ont pour but de faire une exploitation marchande des données contenues dans leur silo. »

qui ont pour modèle d’affaire la monétisation des données personnelles reposant sur le profilage des utilisateurs.

« qui ont pour modèle d’affaire la monétisation des données personnelles par le profilage des utilisateurs. ».

Cozy est un logiciel libre, seul garant de la confiance que je peux lui accorder.

« Cozy est un logiciel libre, ce qui renforce la confiance que je peux lui accorder. »

sacrifier la protection des données des utilisateurs.

« sacrifier la protection ou la confidentialité des données des utilisateurs. »

Typos : il manque le point à la fin du 1.

@hkam Je suis totalement d’accord avec toi, et c’est justement la question que je me posais. Où est le curseur ? @nitot et @Clochix pouvez vous en dire plus sur le modèle économique du projet cozy ? Qu’est il aujourd’hui ? Et quelle projection dans l’avenir ?

En tous cas cette discussion sur un manifeste et très intéressante.

@Pentux

@hkamet et @Pentux :

Le modèle économique, comme pour toute startup, est susceptible d’évoluer, c’est certain. Sûrement plus rapidement que le Manifesto qui a à mes yeux un coté intemporel. Du coup c’est difficile d’inclure le modèle économique dans le Manifesto, ça reviendrait à le figer.

Coté modèle économique, il convient de rappeler que Cozy est un logiciel libre, donc tu peux le télécharger depuis Github pour t’auto-héberger, ce qui permet de s’affranchir d’éventuels errements de la société Cozy Cloud s’ils devaient arriver.

À l’heure actuelle, le modèle économique théorique pour les non-auto-hébergés est le suivant :

1 - l’utilisateur est un client (payant) de l’hébergeur
2 - Cozy Cloud aide l’hébergeur à administrer ses instances (avec du service ou du logiciel propriétaire, ça reste à déterminer) et facture l’hébergeur.

On peut aussi envisager que dans l’appstore Cozy se trouve des applications payantes et que Cozy Cloud prélève une marge lors du payement de l’application, mais ça reste juste une idée pour l’instant.

C’est là toute la difficulté de l’exercice : il faut figer le Manifesto alors que le business model ne l’est pas du tout. C’est pourquoi je veux mettre dans le Manifesto des principes qui eux ne changeront pas, d’où cette phrase :

Pour durer sur le long terme, l’organisation Cozy Cloud se doit d’être financièrement viable et doit donc disposer d’un modèle d’affaire efficace et éthique qui ne peut en aucun cas sacrifier la protection des données des utilisateurs.

–Tristan

Bonjour ,
je trouve l’idée excellente mais il faudrait mettre un point sur le faite que la communauté cozy peuvent faire évoluer le service notamment sur ce forum

je pense que c’est bien non ?

Bonjour ou bonsoir.

Un point que ce manifeste cherche a défendre est donc le principe de “liberté d’autodétermination informationnel”.

“cozy cloud est l’ensemble de ses partenaires n’entreprendront rien qui errait pour effet de nuire au principe de liberté d’autodétermination informationnel.”

Tout le reste peut évoluer en fonction du contexte mais le principe ne change pas. On ne se pose plus de question.