outil d'auto profilage.

Bonjour ou bonsoir a tous.

Pour celles et ceux qui n’ont pas trop chaud voila la fournée du jour.

Nous somme tous victime de profilage, parfois c’est volontaire comme simuler un crédit, mais la plus par du temps ce profilage ce fait en douce.

Le but de ce concept est de disposer d’un outil qui nous profile (on est donc le profileur et le profiler) pour nous donner une vision de “comment on est vu par” ou “susceptible d’être vu par”.

Le principe est simple on indique la finalité, l’objectif du profil et l’outil analyse les données et autres fichiers dont il a besoin pour nous donner le résultat.

exemple:

Si je cherche a savoir, deviner comment je suis susceptible d’être vu par une banque pour ouvrir un compte j’indique a l’outil de profilage la finalité du profil (type de client pour ouvrir un compte en banque) il va alors analyser ma comptabilité et tout ce qui peut se rattacher a ce type d’objectif pour me sortir mon profil tel que il peut être “vu” par une banque (ou ses ordinateurs) pour l’ouverture d’un compte.

Hello @jbs,

C’est effectivement l’un de nos très vieux rêve, disposer d’une sorte de tableau de bord capable d’analyser ce genre de données stockées dans le Cozy pour en tirer des conclusions.

Je sens que je vais prendre des parts dans la boite :slight_smile:

Plus sérieux dans de plus en plus de situations nous ne somme plus que “un profil” plus que une personne, un profil a qui il faut soutirer quelque chose tout en maximisant, parfois a outrance, le profit que on peut obtenir de sa cible; ce profit n’est pas forcément de l’argent, tout comme “la chose a soutirer”, TRUMP en est la démonstration par l’exemple.

Imaginons ce type d’outil couplé a une autre de mes proposition “le centre de confidentialité”, le premier tire des conclusions en fonction de ce que on lui demande ou nous donne un tableau , le deuxième nous donne une aide a la stratégie pour mieux gérer la confidentialité et les droits sur nos données en fonction des conclusions du premier en plus d’autres sources de données propre a lui-même.

Je ne suis pas un pro mais cela me semble faire une arme redoutable.

Bonjour @jbs

Tu as vraiment bien compris le projet, tes 2 intuitions font en effet parti de notre vision.

1/ “disposer de son propre profil”
Dans ton cloud personnel (Cozy ou autre), tu réunis toutes tes données qui constituent ton “profil”, ou plus exactement qui constituent l’ensemble des données pouvant alimenter des algorithmes de personnalisation.
Exemple 1 : les résultats de recherche de Qwant ne sont pas personnalisés. Solution : les 400 premiers résultats de de ta recherche sont envoyés à ton Cozy qui sur la base de ton profil (historique de recherche, de navigation, des tags que tu utilise, de tes notes…) personnalise le résultat en filtrant et ré-ordonnant cette liste.
Exemple 2 : ton assureur veut t’informer de ton risque en tant que conducteur (but pour lui = te conscientiser pour qu’ainsi tu abaisse ton niveau de risque ou bien te faire une prime personnalisée, cette seconde option étant bien sûr socialement très discutable). En temps normal tu aurais besoin d’envoyer à ton assureur toutes les données de ta voiture (accélération, coups de freins & volant, géoloc…). Or ces données sont sensibles (par exemple ta voiture stationne régulièrement devant un centre de chimio thérapie, ce qui est une info sensible pour toi, mais aussi pour tes enfants…). Ici c’est l’algo de ton assureur qui vient chez toi, pour utiliser sur ton cloud personnel tes données, sans qu’elles en sortent, faire le calcul et t’informer de ton niveau de risque, sans que ton assureur ne puisse avoir l’info.
=> ton “profil” reste chez toi, tu n’as pas besoin d’envoyer les données te caractérisant au service, c’est le service qui vient chez toi pour à la fois accéder à plus de données et sans que tu aies à dévoiler tes données. On n’envoie plus les données au service, c’est l’inverse, c’est le service qui vient à la donnée. J’aime bien dire qu’on rend possible les “services numérique … à domicile” :slight_smile:
L’utilisateur n’est donc plus un “profil à qui soutirer des sous”, mais le maitre de ses données pour bénéficier de plus de services sans rien lâcher de sa confidentialité. Le beurre et l’argent du beurre.

2/ “le centre de confidentialité”
On parle plutot de “privacy controler”, d’où l’utilisateur visualise et modifie ses consentements ou bien peut exercer son droit à l’oubli (qui sont des nouveaux droits conférés par le RGPD).
Dans notre vision le privacy controler n’est qu’une des briques outillant nos utilisateur dans leur relation avec leurs fournisseurs. Les autres services étant la récupération des données (droit à la portabilité) mais aussi l’ensemble des interactions avec la marque (demandes de remboursements, SAV, tchat, historiques, points fidélité, offres personnalisées…).

L’ensemble s’inscrit dans une logique d’inversion de la relation client qui reprend le controle. Le CRM (customer relationship management) outille l’entreprise pour gérer ses clients, le VRM (vendor relationship management) outille le client dans sa relation avec ses marques. Une sacrée arme comme tu dis :slight_smile:

Grand merci pour ton intérêt et tes retours, j’espère que l’on arrivera petit à petit à faire le service qui t’intéresse et que tu pourras recommander autour de toi.

bon été, Ben

Bonjour ou bonsoir.

exactement mais dans ma vision les données ET l’algorithme sont dans le cozy le fournisseur d’un service (sur autorisation du titulaire du cozy concerné) demande l’exécution d’une opération et reçois le résultat anonymisé de sa requête.

exemple 1 j’autorise une banque a faire une simulation de crédit immobilier, c’est mon cozy qui va faire les taches de scorring et autre, puis il retourne uniquement le résultat anonymisé, a la banque de se démerder avec ça pour me sortir sa simulation.

exemple 2 je veux faire la même simulation mais “en local”, dans mon propre cozy ou sur un soft de compta depuis mon PC etc. dans ce cas je vais obtenir le résultat complet et comment une banque est susceptible de me voir si je lui demande un crédit immo.

Le cas de l’énergie me semble être un must pour une démonstration “qui tue”:

Je collecte les données de conso chez inedis et GRDF je peut alors autoriser mon futur fournisseur ou enrgie-info.fr a demander a mon cozy une estimation de mes besoins, il reçois le résultat anonymisé de sa demande, avec ce résultat il me sort une offre ou un comparatif, si c’est moi qui fait la même démarche j’obtiens mon profil de consommateur complet tel que il peut être vu par un fournisseur d’électricité.

cozy me semble plus être un PAAS que un PAAS.

Personnel application and service plus que platforme as a service ou les deux si on veux.

Voila j’ai tout bon?